Distribution automatique des cartes : comment l’ANJ contrôle-elle les opérateurs de poker en ligne ?

Joueur/Opérateur #Poker #Le contrôle

Publié le lun 19/10/2020 - 11:29

L’ANJ est souvent interpellée par des joueurs de poker sur la question de la distribution aléatoire des cartes. Elle dispose de différentes modalités de contrôle permettant de vérifier que les opérateurs agréés respectent bien les exigences fixées en la matière.

 

Tout joueur de poker a, un jour, subi un bad beat particulièrement frustrant. Tout comme il lui est probablement arrivé de passer une soirée entière avec la désagréable impression de ne pas toucher la moindre bonne carte, tandis que la chance souriait à ses adversaires. Avec environ 15 millions de parties de poker jouées chaque jour sur les sites en ligne, ce sont quotidiennement des milliers de bad beats qui s’y produisent et encore plus de 3-8 dépareillés qui y sont distribués. Mais évidemment, quand cela nous arrive, on trouve forcément que c’est injuste !

 

poker

Un contrôle au moment de la demande d’agrément des opérateurs de sites de poker en ligne

Les opérateurs qui souhaitent proposer une offre de poker en ligne en France doivent, au préalable, obtenir un agrément de la part de l’ANJ. Dans le cadre de l’examen de cette demande d’agrément, les algorithmes de distribution des cartes des opérateurs (et notamment leur Générateur de Nombres Aléatoires sur lequel ceux-ci reposent) sont scrutés et analysés. En parallèle de l’obtention de cet agrément, l’opérateur doit bénéficier d’une homologation de ses logiciels de jeu. Cette homologation n’est obtenue que si l’analyse du logiciel donne entière satisfaction. Enfin, l’opérateur doit informer l'ANJ de tout changement de ce logiciel, et attendre qu’elle l’ait validé avant de le déployer.

 

poker2

Un contrôle très opérationnel et ciblé à l’aide des nombreuses données dont elle dispose

La loi prévoit que les opérateurs agréés mettent à la disposition permanente de l’ANJ l’ensemble des données nécessaires pour contrôler leur activité et s’assurer du respect de certaines de leurs obligations. Le détail des parties de poker fait partie de ces données. Grâce à ces données collectées dans le cadre du contrôle continu, l'ANJ a mis en place des outils vérifiant que les cartes effectivement distribuées aux joueurs suivaient bien les lois statistiques attendues à chacune des étapes du jeu (pré-flop, flop, turn et river).

Les outils développés par l’ANJ permettent aussi de vérifier qu'aucune catégorie de joueurs (nouveaux joueurs, joueurs avec le plus gros stack, joueurs les plus dépensiers, ceux avec les meilleures ou les moins bonnes séries, etc.) n'est avantagée ou désavantagée par rapport à une autre. Ces contrôles sont réalisés régulièrement et ils n'ont, à ce jour, jamais permis d'identifier de manquements de la part des opérateurs.

 

poker3

 

Les bad beats et les 2-7 dépareillés continueront donc d'arriver, mais ce ne sera pas le fait d’un algorithme défaillant, mais plutôt celui du hasard !

Résumé en mots clés